E-Mail: info@vanbredalang.lu    Tél.: +352 46 54 03

Placements


Placements

Comment obtenir un rendement attrayant en toute sécurité?


L'assurance-épargne bénéficie de nombreux atouts: sécurité, disponibilité, performance et transparence.


Elle s'adresse avant tout aux épargnants privilégiant un maximum de sécurité dans la gestion de leur capital et qui recherchent à moyen terme des rendements attrayants.


Puis-je bénéficier d'une garantie de rendement?

Dès le 1er jour, votre capital est protégé en permanence. En plus, vous bénéficiez d'un taux minimum garanti de 2,25% pendant 8 ans, auquel s'ajoute un bonus en fonction des résultats.


Mon argent est-il disponible à tout moment?

Votre capital est disponible à tout moment, vous permettant d'effectuer des retraits ou des versements quand vous le souhaitez.


Quel rendement puis-je attendre?

L'assurance-épargne offre des rendements nets (composés du taux minimum garanti + bonus annuel variable) très attrayants. En 2009, le rendement net était de 3,50%.


Exposition maximale possible en actions

Votre capital est investi prudemment, principalement dans des obligations d'Etats européens, et avec un maximum de 10% en actions. Quelle que soit l'évolution de ces actifs, votre épargne bénéficie d'un taux minimum garanti et est protégée en permanence.


En théorie


Les compagnies d'assurances

Pour une compagnie d'assurance, les Actifs Investis doivent avoir une Valeur Marché supérieure à la Valeur Comptable des Provisions techniques. Nous avons donc:


Valeur Marché [Actifs Investis] ≥ 100% Valeur Comptable [Provisions Techniques]


Les banques

La Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) exige seulement que les actifs représentent au minimum 10% des provisions. Pour rappel, la cause principale des problèmes actuels du système bancaire se trouve dans ses activités de crédit.


Pourquoi les assureurs sont-ils moins concernés? Parce que leurs activités sont de nature très différente, les assureurs doivent toujours faire face à leurs engagements. Les banques reçoivent du capital d'épargne de la part de leurs clients et le transmettent ensuite à d'autres clients sous forme de crédits. Par conséquent, le capital ne reste pas chez elles. En cas de crise, une banque est donc exposée au risque que de nombreux clients retirent leur capital d'épargne, ce qui la mettrait en situation d'illiquidité.


Règles sur les investissements

Le Commissariat aux Assurances (COMA) limite fortement les possibilités d'investissement dans les placements à risque et impose de forts quotas dans des placements sans risque telles les obligations d'Etat européens.


Les catégories et proportions admises par le COMA pour les investissements autres que les obligations d'Etat sont telles qu'il y a toujours une liquidité très importante des actifs investis pour les compagnies d'assurances. Bien plus que dans les banques.


Par ailleurs, pour les compagnies d'assurances, les clients sont considérés comme des créanciers privilégiés, disposant d'une priorité sur tous les autres créanciers (sécurité sociale, fournisseurs...) pour pouvoir récupérer leurs avoirs en cas de problème majeurs, quelque soit le montant.


En synthèse:

Assurance Banque
Pas d'activité de crédit Activité de crédit
Actifs investis ≥ 100% Valeur des Provisions Actifs investis ≥ 10% Valeur des Provisions
Limite les possibilités d'investissement dans les placements à risques = liquidité importante Liquidité réduite